ELECTION POLITIQUE CITOYEN

INTERNATIONAL

La journée du 02 décembre 2023 en quatre actualités politiques

1. Russie - Descentes de police dans les clubs LGBT+ suite à une décision de la Cour suprême

Les récentes descentes de police dans les clubs et bars LGBT+ à Moscou sont une conséquence directe de la décision de la Cour suprême de la Russie, qui a qualifié le "mouvement LGBT+ mondial" d'organisation extrémiste. Cette opération a eu lieu moins de 48 heures après le jugement de la Cour suprême. Les forces de sécurité russes ont ciblé divers lieux à travers la capitale, y compris une discothèque, un sauna pour hommes, et un bar accueillant des soirées LGBT+. Ces raids ont été effectués sous le prétexte de lutte contre la drogue, selon les médias locaux??.

Cette décision s'inscrit dans la continuité de la répression des droits des LGBT+ en Russie sous la présidence de Vladimir Poutine. Le jugement de la Cour suprême fait suite à une plainte déposée par le ministère de la Justice et représente une étape supplémentaire dans une campagne de répression qui dure depuis une décennie. Le président Poutine a, durant ses 24 années au pouvoir, fortement mis l'accent sur les "valeurs familiales traditionnelles"??.

Cette série de raids et la décision de la Cour suprême reflètent la position de plus en plus hostile du gouvernement russe envers la communauté LGBT+. Cet événement marque un durcissement significatif des politiques gouvernementales et judiciaires à l'égard des droits et libertés de cette communauté en Russie.


2. Soudan - Le Conseil de sécurité de l'ONU met fin à sa mission politique dans le pays

Le Conseil de sécurité de l'ONU a pris la décision de mettre fin à sa mission politique au Soudan à partir du lundi suivant, en réponse à une demande du gouvernement de Khartoum le mois dernier. Cette mission, connue sous le nom de UNITAMS (United Nations Integrated Transition Assistance Mission in Sudan), avait été mise en place pour promouvoir la démocratie et aider à mettre fin à la guerre civile dans le pays. La mission de l'ONU, composée de quelques centaines de personnes, avait pour objectif de soutenir la transition démocratique et de contribuer à la fin du conflit civil qui a ravagé le Soudan??????.

La décision de mettre fin à cette mission fait suite à plus de sept mois de luttes et de conflits internes au Soudan, témoignant de la situation difficile que le pays a traversée récemment. La demande de retrait de la mission par les autorités soudanaises représente un tournant significatif dans l'engagement international au Soudan, alors que le pays continue de faire face à des défis politiques et humanitaires importants????.

Cette décision du Conseil de sécurité de l'ONU marque la fin d'une phase de l'engagement international au Soudan, ouvrant la voie à une nouvelle ère dans laquelle le pays devra naviguer ses défis politiques et sociaux de manière plus autonome.


3. Monde - Protestations mondiales pour la solidarité avec le peuple palestinien

Le 2 décembre 2023, des manifestations mondiales ont eu lieu pour exprimer la solidarité avec le peuple palestinien et condamner les actions d'Israël à Gaza. Ces manifestations, organisées dans le cadre de la Journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien, se sont tenues dans plusieurs villes à travers le monde, notamment à Tokyo, Manila, Téhéran, Beyrouth, Stockholm, Londres, Harare, Johannesburg, Quezon City et Milan. Ces événements internationaux ont souligné l'importance de la solidarité mondiale envers la cause palestinienne dans un contexte de crise humanitaire et de conflit prolongé??.

Le Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, a qualifié cette journée de l'une des plus sombres de l'histoire du peuple palestinien, avec 1,7 million de Palestiniens souffrant d'une catastrophe humanitaire et contraints de quitter leurs foyers. La situation dans les territoires occupés, y compris Jérusalem-Est, a également été jugée préoccupante??.

Les participants aux manifestations tenaient des drapeaux palestiniens et scandaient des slogans en faveur de la Palestine, tout en portant le keffieh, un symbole d'identité et de résistance palestinienne. Les organisateurs ont évité les slogans poétiques pour ne pas alimenter de désaccords religieux ou idéologiques, cherchant à créer une plateforme non partisane pour l'unité et la solidarité??.

Ces protestations ont vu la participation de personnes de tous horizons, y compris des politiciens, des militants des droits civiques, des étudiants et des citoyens ordinaires, reflétant un large soutien pour la cause palestinienne. La mobilisation a également attiré l'attention sur les besoins urgents en matière de soins de santé à Gaza, avec des milliers de professionnels de la santé se portant volontaires pour aider, mais rencontrant des difficultés pour accéder à la région??.

Ces manifestations représentent un moment significatif de solidarité mondiale et soulignent l'impact continu du conflit israélo-palestinien sur la communauté internationale.

4. Jordanie - Relations Israël/Jordanie après la guerre de Gaza

Avec la guerre de Gaza, les relations entre Israël et la Jordanie se sont considérablement détériorées. Sous la direction du Premier ministre Netanyahu, les relations israélo-jordaniennes ont atteint un point bas, marqué par une profonde déception et un éloignement notable après 30 ans de paix. Le roi Abdallah de Jordanie tient Netanyahu pour particulièrement responsable de cette détérioration. La Jordanie est particulièrement préoccupée par le traitement brutal des Palestiniens en Cisjordanie par le gouvernement israélien, les changements potentiels dans son statut de gardien des lieux saints musulmans (Haram al-Sharif) et les limites des relations économiques bilatérales??.

La résolution future du conflit palestinien est d'une importance capitale pour la Jordanie, car tout événement affectant les Palestiniens, en particulier en Cisjordanie, a un impact direct et indirect sur la sécurité, l'économie et la démographie de la Jordanie. Près de la moitié de la population jordanienne est d'origine palestinienne. Netanyahu n'a guère tenté de répondre aux inquiétudes légitimes du roi Abdallah concernant la détérioration rapide des conditions de sécurité en Cisjordanie??.

La guerre Israël-Hamas a considérablement modifié la dynamique politique des relations jordano-israéliennes. Bien que la Jordanie ait exprimé sa sympathie envers les civils israéliens, l'invasion de Gaza par Israël et les destructions et morts qui en ont résulté ont provoqué une colère sans précédent en Jordanie. Plus de 50 % de la population jordanienne sont d'origine palestinienne et ont une forte affinité avec leurs frères où qu'ils se trouvent. Les décès de plus de 14 000 Palestiniens à Gaza, dont près de 6 000 enfants et 4 000 femmes, ont suscité une vive émotion en Jordanie, condamnant Israël et exigeant la fin immédiate des hostilités??.

Pour rétablir et améliorer leurs relations bilatérales, plusieurs mesures sont nécessaires de la part du gouvernement israélien. Premièrement, Israël doit prendre en compte les préoccupations de la Jordanie concernant les affrontements violents entre les colons et les forces de sécurité israéliennes et les Palestiniens. Deuxièmement, Israël doit s'engager à maintenir sans interruption les approvisionnements en eau et en gaz vers la Jordanie. Troisièmement, bien que les liens de sécurité et de partage de renseignements entre la Jordanie et Israël restent étroits, le gouvernement israélien doit veiller à ce que cette collaboration sécuritaire reste intacte et robuste. Quatrièmement, Israël doit assurer à la Jordanie qu'il ne cherchera ni ne facilitera aucun changement dans la tutelle et la responsabilité administrative de la Jordanie sur les lieux saints musulmans (Haram al-Sharif) à Jérusalem. Enfin, Israël devrait renforcer ses liens économiques avec la Jordanie en élargissant l'import-export de biens et de services, en encourageant les investissements israéliens en Jordanie, notamment dans le secteur technologique, et en augmentant le tourisme une fois la guerre Israël-Hamas terminée??.

ARTICLES PRÉCÉDENTS
BREAKING NEWS : La journée du 24 février 2024 en quatre actualités politiques
HISTOIRE : 24 février 1918, première indépendance de l'Estonie
EPHEMERIDE : 24 Février, un jour, une vie, un décès
HISTOIRE : 23 février 1898, Emile Zola est condamné pour son célèbre article "J'accuse...!"
EPHEMERIDE : 23 Février, un jour, une vie, un décès
BREAKING NEWS : La journée du 22 février 2024 en quatre actualités politiques
HISTOIRE : 22 février 1979, Sainte Lucie déclare son indépendance du Royaume-Uni
EPHEMERIDE : 22 Février, un jour, une vie, un décès
BREAKING NEWS : La journée du 21 février 2024 en quatre actualités politiques
INTERNATIONAL : 21 Février, un jour, une vie, un décès
INTERNATIONAL : La journée du 20 février 2024 en quatre actualités politiques
INTERNATIONAL : 20 Février, un jour, une vie, un décès
INTERNATIONAL : La journée du 19 février 2024 en quatre actualités politiques
CHYPRE : 19 février 1959, le Royaume-Uni accorde l'indépendance à Chypre
INTERNATIONAL : 19 Février, un jour, une vie, un décès
INTERNATIONAL : La journée du 18 février 2024 en quatre actualités politiques