ELECTION POLITIQUE CITOYEN

EPHEMERIDE

27 février, un jour, une vie, un décès

27 février, un jour, une vie - Ian Khama

Ian Khama, né le 27 février 1953 à Chertsey, Surrey, en Angleterre, est un politicien botswanais et ancien officier militaire qui a servi comme le quatrième président de la République du Botswana du 1er avril 2008 au 1er avril 2018. Il célèbre aujourd'hui ses 71 ans. Fils de Sir Seretse Khama, le premier président du Botswana et leader de l'indépendance, et de Lady Khama, Ian Khama est né alors que son père vivait en exil au Royaume-Uni. Cette période d'exil était due à l'opposition du gouvernement colonial et du régime d'apartheid naissant en Afrique du Sud à son mariage avec une femme blanche.

Ian Khama est également le petit-fils de Sekgoma II, chef suprême du peuple Bamangwato, et l'arrière-petit-fils de Khama III, leur roi. Il a été éduqué à Waterford Kamhlaba, un United World College à Mbabane, puis à l'Académie militaire royale de Sandhurst. Khama est un pilote qualifié et a commencé sa carrière militaire en avril 1977, en devenant brigadier général à l'âge de 24 ans sous la présidence de son père, Sir Seretse Khama. Il a ensuite servi comme commandant de la Force de défense du Botswana (BDF) de 1989 jusqu'à sa retraite en 1998, recevant plusieurs distinctions militaires pour son service.

Sa carrière politique a débuté en 1998 quand il a été nommé vice-président du Botswana par le président de l'époque, Festus Mogae, succédant à ce dernier en tant que président en 2008. Durant son mandat, Khama a été réélu en 2009 et 2014, mettant l'accent sur la continuité des politiques tout en apportant son propre style de gouvernance. Il a notamment mis en œuvre une taxe sur l'alcool pour combattre le problème de la consommation excessive dans le pays et a introduit la loi sur les praticiens des médias, qui a été critiquée pour avoir restreint la liberté d'expression, bien que son objectif fût d'encourager des normes journalistiques professionnelles. Khama a pris sa retraite en 2018, laissant un héritage mixte de progrès économique et de controverses politiques.

En 2022, Khama a été convoqué par la justice de son pays, accusé, entre autres, de possession illégale d'arme à feu, une affaire remontant à 2016. Plus tard, en décembre de la même année, un mandat d'arrêt a été émis contre lui pour la même raison après qu'il ne se soit pas présenté aux convocations judiciaires plus tôt dans l'année.

Sa vie illustre les complexités de la politique botswanaise et le défi de maintenir l'équilibre entre tradition et modernité dans un pays qui continue de naviguer dans son chemin post-indépendance.

27 février, un jour, un décès - France-Albert René

France-Albert René, né le 16 novembre 1935 à Victoria, Seychelles, et décédé à l'âge de 83 ans le 27 février 2019 dans la même ville, fut une figure emblématique de la politique seychelloise, ayant servi comme deuxième président de la République des Seychelles de 1977 à 2004. Originaire d'une famille modeste, son père travaillait dans l'administration de l'île et sa mère était couturière. Après des études initiées aux Seychelles, il obtint une bourse de l'Église catholique pour poursuivre sa formation en Suisse, envisageant alors une carrière ecclésiastique. Cependant, son chemin le mena vers le droit qu'il étudia en Angleterre, avant de revenir aux Seychelles en tant qu'avocat.

Son engagement politique fut marqué par son implication dans le Parti travailliste britannique et par l'adoption d'une idéologie socialiste modérée. En 1964, il fonda le Parti unifié du peuple des Seychelles, prônant l'indépendance de l'archipel. Après l'obtention de l'autonomie en 1975, René participa à un gouvernement de coalition et devint Premier ministre à l'indépendance en 1976. L'année suivante, il accéda à la présidence suite à un coup d'État, inaugurant un régime socialiste à parti unique. Son administration se concentra sur l'amélioration des conditions de vie, l'éducation, et la santé, tout en faisant face à des critiques concernant la répression des opposants. Sous la pression internationale, il initia des réformes politiques et économiques dans les années 90, ouvrant la voie à un système multipartite et à un développement accru du tourisme de luxe.

René resta au pouvoir jusqu'en 2004, date à laquelle il passa le flambeau à son vice-président, James Michel. Il demeura une figure influente dans la politique seychelloise jusqu'à sa mort en 2019.

ARTICLES PRÉCÉDENTS
BREAKING NEWS : La journée du 23 avril 2024 en quatre actualités politiques
EPHEMERIDE : 23 avril, un jour, une vie, un décès
BREAKING NEWS : La journée du 22 avril 2024 en quatre actualités politiques
EPHEMERIDE : 22 avril, un jour, une vie, un décès
HISTOIRE : 21 avril 1944, l'ordonnance historique du Général de Gaulle
HISTOIRE : 21 avril 2002, un dimanche électoral sous le signe du choc politique en France
EPHEMERIDE : 21 avril, un jour, une vie, un décès
EPHEMERIDE : 20 avril, un jour, une vie, un décès
BREAKING NEWS : La journée du 19 avril 2024 en quatre actualités politiques
HISTOIRE : 19 avril 2018, le Swaziland devient le Royaume d'Eswatini
EPHEMERIDE : 19 avril, un jour, une vie, un décès
BREAKING NEWS : La journée du 18 avril 2024 en quatre actualités politiques
HISTOIRE : 18 avril 1948, le Republic of Ireland Act : Une nouvelle trajectoire pour l'Irlande
EPHEMERIDE : 18 avril, un jour, une vie, un décès
BREAKING NEWS : La journée du 17 avril 2024 en quatre actualités politiques
EPHEMERIDE : 17 avril, un jour, une vie, un décès