ROYAUME-UNI

Le 2 avril 1982, l'Argentine agressait le Royaume-Uni en envahissant les Iles Malouines

En 1982, l'Argentine et le Royaume-Uni se sont engagés dans une guerre de dix semaines pour le contrôle des îles Malouines, un petit archipel situé dans l'océan Atlantique sud. La guerre a fait près de 1000 morts et a entraîné des changements significatifs dans les relations internationales.

En 1820, les Malouines étaient une part de l'Argentine par la présence d'un Gouverneur et d'une garnison militaire mais elle est devenue colonie britannique en 1833. L'Argentine a longtemps revendiqué la souveraineté sur les îles. En 1982, le gouvernement argentin dirigé par le général Leopoldo Galtieri a lancé une invasion surprise des Malouines, affirmant que les îles étaient une partie intégrante du territoire argentin.

Plus exactement, le conflit a commencé le 2 avril de cette année-là, lorsque les troupes argentines ont débarqué sur les îles, prenant par surprise la garnison de Port Stanley. Les troupes argentines ont délogé les autorités britanniques et ont établi un gouvernement militaire.

Les forces britanniques ont lancé une série d'attaques terrestres, navales et aériennes pour reprendre les îles, infligeant de lourdes pertes aux forces argentines. Le 2 mai, le navire britannique HMS Sheffield a été coulé par un missile Exocet tiré depuis un avion argentin, faisant 20 morts. Cela a été suivi par plusieurs autres pertes de navires britanniques et argentins, ainsi que des combats intenses sur terre.

Finalement, le 14 juin, le général argentin Menendez a signé la reddition de toutes les forces argentines aux îles Malouines. Les troupes britanniques ont alors pris le contrôle total des îles et ont commencé à reconstruire les infrastructures endommagées pendant la guerre.

Les raisons de l'invasion argentine étaient complexes. Certains analystes ont suggéré que Galtieri cherchait à consolider son pouvoir et à améliorer sa popularité en lançant une campagne militaire victorieuse. D'autres ont noté que les ressources naturelles abondantes de l'archipel, telles que les réserves de pétrole et de gaz, pourraient constituer un incitatif économique pour l'Argentine.

Pour le Royaume-Uni, la question de la souveraineté sur les Malouines était d'une grande importance. Le gouvernement de Margaret Thatcher a considéré l'invasion argentine comme une violation de la loi internationale et a réagi en envoyant une force expéditionnaire pour récupérer les îles. 

Les raisons du Royaume-Uni pour défendre les Malouines étaient également multiples. Pour Thatcher, l'enjeu était non seulement la souveraineté britannique sur les îles, mais aussi la crédibilité de son gouvernement et son image de leader ferme et déterminé. La guerre a également permis de rassembler les Britanniques derrière le drapeau, après une période de troubles politiques et économiques dans le pays.

La guerre a fait environ 650 morts côté argentin et 255 morts côté britannique. Elle a également entraîné la destruction de plusieurs navires, avions et équipements militaires, ainsi que des pertes économiques importantes pour les deux pays.

Après la fin de la guerre, le Royaume-Uni a renforcé sa présence militaire dans les îles Malouines, y compris la construction de bases et de pistes d'atterrissage pour les avions de chasse. L'Argentine, quant à elle, a connu une période de troubles économiques et politiques après la défaite dans la guerre.

Le conflit des Malouines a eu des conséquences significatives pour les deux pays et pour la communauté internationale dans son ensemble. L'Argentine a subi une défaite humiliante et a été largement isolée sur la scène mondiale. La guerre a également mis en évidence la nécessité pour les pays de respecter les normes internationales en matière de souveraineté territoriale et de résolution pacifique des conflits.

Pour le Royaume-Uni, la victoire a été un moment de fierté nationale, mais la guerre a également coûté cher en vies humaines et en ressources économiques. La guerre a également été un signal pour les pays occidentaux de la nécessité de maintenir une forte présence militaire dans les zones d'intérêt stratégique.

Depuis la guerre des Malouines, les relations entre le Royaume-Uni et l'Argentine ont été souvent tendues et ont connu des hauts et des bas. Bien que les deux pays aient cherché à normaliser leurs relations, la question de la souveraineté des îles reste un sujet de contentieux entre eux.

Le gouvernement argentin continue de revendiquer la souveraineté des îles Malouines, qu'il appelle les "îles Falkland", et soutient que leur occupation par le Royaume-Uni est illégale. D'autre part, le Royaume-Uni considère que la souveraineté des îles est une question close et que les habitants des Malouines ont le droit de déterminer leur propre avenir.

Malgré ces désaccords persistants, les deux pays ont développé des relations diplomatiques et commerciales. En 1990, ils ont signé un accord de coopération dans les domaines scientifiques, culturels et éducatifs. Ils ont également convenu d'ouvrir des discussions régulières sur la souveraineté des îles Malouines, bien que ces discussions n'aient pas abouti à une solution définitive.

Plus récemment, les relations entre les deux pays ont été marquées par des différends concernant l'exploration pétrolière dans les eaux entourant les îles Malouines. L'Argentine a fait pression sur les entreprises pétrolières pour qu'elles cessent leurs activités, mais le Royaume-Uni a insisté sur son droit à poursuivre l'exploration.

En somme, bien que les relations entre le Royaume-Uni et l'Argentine aient connu des tensions depuis la guerre des Malouines, les deux pays continuent de chercher à maintenir des relations diplomatiques et économiques. La question de la souveraineté des îles reste un sujet de litige, mais il y a eu des efforts pour trouver une solution pacifique et négociée.

Articles précédents
ETATS-UNIS : 100 ans. Henry Kissinger, un diplomate influent qui a façonné la politique mondiale
GEORGIE : 1918, les prémices de la liberté pour la Géorgie
ERYTHREE : L'Érythrée célèbre son indépendance
YEMEN : 1990 création du Yémen : l'Union du Nord et du Sud, une étape historique pour le Yémen
ISRAEL : L'indépendance d'Israël : Un tournant historique dans le conflit au Moyen-Orient
FRANCE : Georges Kiejman : l'homme de loi engagé en politique
AUSTRALIE : L'Australie célèbre l'ouverture historique de son premier Parlement
ROYAUME-UNI : 70 ans, deux couronnements !
LETTONIE : 04 mai 1990 : Le réveil d'une nation, l'indépendance de la Lettonie
JAPON : Naruhito, quatre ans sur le trône de l'Empire du soleil levant
PAYS-BAS : Willem-Alexander, de la jeunesse royale à la politique engagée. 10 ans de règne
NOUVEAU-MEXIQUE : Jerry Apodaca : Une vie politique dédiée au Nouveau-Mexique
TANZANIE : 26 avril. De l'union nait un nouveau pays
FRANCE : Mort de François Léotard. Une vie politique dense et influente dans les années 90
ARGENTINE : Alberto Fernández, le renoncement après quatre ans.
FRANCE : Droit de vote, une lutte qui a mobilisé les françaises durant des décennies