ELECTION POLITIQUE CITOYEN

EPHEMERIDE

18 mai, un jour, une vie, un décès

18 mai, un jour, une vie - Bernadette Chirac

Bernadette Chirac, née Bernadette Chodron de Courcel le 18 mai 1933 à Paris, a joué un rôle significatif en tant que Première Dame de France et dans le domaine social français. Elle célèbre aujourd'hui ses 91 ans. Issue d'une famille aristocratique, elle a été formée à l'Institut d'Études Politiques de Paris, où elle a rencontré Jacques Chirac, qu'elle a épousé en 1956.

En plus de son rôle de soutien dans la carrière politique de son mari, Bernadette Chirac a laissé une empreinte durable à travers son engagement dans diverses causes caritatives. Elle a été particulièrement active dans la Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France, qu'elle a présidée dès 1994. Cette fondation se concentre sur l'amélioration de la qualité de vie des patients hospitalisés, en particulier les enfants et les personnes âgées. Sous son égide, la fondation a lancé l'Opération Pièces Jaunes, une initiative annuelle qui collecte des fonds pour améliorer les infrastructures et les services hospitaliers pour les enfants.

Son influence ne s'est pas limitée au domaine social. En tant que conseillère générale de la Corrèze, elle a eu un impact direct sur la politique locale, montrant un intérêt constant pour les affaires publiques et le bien-être des citoyens dans cette région. Sa présence active dans la campagne présidentielle de 1995 a également été cruciale, contribuant non seulement à la victoire de son mari mais aussi à sa réélection en 2002. Sa popularité et son image publique ont souvent été perçues comme un atout pour Jacques Chirac, notamment dans les moments difficiles de sa présidence.

Après la présidence, elle a continué à servir les causes sociales en devenant la présidente de la Fondation Claude-Pompidou après la mort de Claude Pompidou en 2007. Cette fondation se dédie également à l'amélioration des conditions de vie des personnes âgées et des personnes en situation de handicap, renforçant son engagement envers les groupes vulnérables.

Bernadette Chirac a donc joué un rôle majeur dans le domaine social en France, incarnant une figure de la philanthropie et du service public. Sa contribution a laissé une empreinte durable sur les institutions qu'elle a servies et sur les nombreuses vies qu'elle a touchées à travers son travail humanitaire et son engagement communautaire.

18 mai, un jour, un décès - Halldór Ásgrímsson

Halldór Ásgrímsson, né le 8 septembre 1947 à Vopnafjörður, en Islande, et décédé à l'âge de 67 ans le 18 mai 2015 à Reykjavik, fut une figure marquante de la politique islandaise. Sa carrière a été définie par des rôles clés tant sur la scène nationale qu'internationale, illustrant un engagement profond pour la coopération nordique et internationale.

Après avoir obtenu son diplôme de comptable agréé à l'Université de commerce de Reykjavik, il poursuit ses études en commerce à l'Université de Bergen et à l'Université de Copenhague. Halldór a également enseigné à la Faculté d'Économie et d'Administration des Affaires de l'Université d'Islande, partageant son expertise en comptabilité et en finance.

Sa carrière politique débute véritablement en 1983, lorsqu'il devient Ministre des Pêches, un poste crucial pour l'économie islandaise, jusqu'en 1991. Il a également servi comme Ministre de la Justice et des Affaires Ecclésiastiques entre 1988 et 1989. Son influence s'étend ensuite au domaine des affaires étrangères, où il sert comme Ministre des Affaires Étrangères de 1995 à 2004, période durant laquelle il a joué un rôle crucial dans la promotion des intérêts islandais sur la scène mondiale.

En 1994, Halldór prend la tête du Parti progressiste et le conduit jusqu'à sa propre élection comme Premier ministre en 2004, un mandat qu'il maintient jusqu'en 2006. Son leadership est marqué par des efforts pour renforcer les liens internationaux de l'Islande et par une gestion prudente des affaires intérieures.

Après sa carrière politique nationale, Halldór Ásgrímsson continue de contribuer à la politique nordique en tant que Secrétaire général du Conseil nordique des ministres, où il met l'accent sur la coopération transfrontalière et le développement régional durable dans le nord de l'Europe. Il est reconnu pour son rôle dans diverses organisations internationales, y compris comme président du Conseil de l'Arctique et du Conseil EFTA, illustrant son engagement pour le dialogue et la coopération internationale.

Halldór Ásgrímsson laisse derrière lui un héritage de dévouement au service public et une vision de l'Islande fermement ancrée dans le contexte nordique et international. Sa carrière reflète un engagement pour le développement économique, la coopération internationale, et un leadership éclairé, ce qui lui a valu respect et admiration bien au-delà des frontières de son pays natal.
 

ARTICLES PRÉCÉDENTS
DEBAT : Le parlement à l'épreuve du mariage et de l'adoption pour tous
EPHEMERIDE : 20 juin, un jour, une vie, un décès
DEBAT : Déclarations de patrimoine des politiciens : Transparence ou contrôle ?
EPHEMERIDE : 19 juin, un jour, une vie, un décès
DEBAT : La bataille des retraites - un débat crucial au parlement
EPHEMERIDE : 18 juin, un jour, deux vies, un décès
DEBAT : Vers une nouvelle ère judiciaire ?
EPHEMERIDE : 17 juin, un jour, une vie, un décès
MALAWI : Décès tragique du Vice-président Saulos Chilima dans un accident d'avion
DEBAT : Chypre face au défi migratoire : Débats houleux sur les nouvelles régulations au Parlement
EPHEMERIDE : 16 juin, un jour, une vie, un décès
DEBAT : Lituanie en ébullition : un parlement divisé face à la vague de protestations sociales
EPHEMERIDE : 15 juin, un jour, une vie, un décès
DEBAT : Réforme du système de santé : un tournant historique ou un pari risqué ?
EPHEMERIDE : 14 juin, un jour, une vie, un décès
DEBAT : L'exploitation des fonds marins : un enjeu crucial au Parlement norvégien